Lucien Froidebise

Cliquez pour agrandir l'image

Lucien Froidebise


Lucien Froidebise a rejoint sa Muse.

Ce 17 octobre 2013, Lulu est parti rejoindre Nicole. Elle l'attendait les bras ouverts et pouvait enfin le consoler de cette séparation qui les avait tant déchirés.

Le Théâtre Amateur lui doit beaucoup, il a donné toute sa science pour qu'«amateur» soit le synonyme d'aimer et pas de dilettante.
Après une carrière professionnelle bien remplie, il abandonne le milieu et se donne coeur et âme aux «Petits amateurs».

Lucien fondera les «Estivades» (Rencontres internationales de théâtre d'amateurs) à Sambreville puis à Marche-en-Famenne avec son ami de toujours, Guy Villers, lui fournissant la logistique nécessaire.

Il donnera l'impulsion nécessaire à de nombreuses nouvelles troupes où son temps n'était pas compté. La mise en scène, les décors, les lumières, les costumes ... il était partout. 
Un franc parlé, très imagé et direct, un peu grande gueule, mais quel cœur, il aimait ses comédiens. 

Fêtard, il entrainait ses saltimbanques dans des soirées arrosées ou l'on reconstruisait le monde. «Allez gamin, à la vie à la mort allons boire une Rochefort...»
Ces mots résonnent encore à mes oreilles... 

Tu aurais détesté que l'on soit triste, alors, Lucien, même si j'ai la gorge serrée, je vais boire une Rochefort en pensant très fort à toi.

Merci pour tout ce que tu nous as donné.

Jean-Luc Denis, un gamin amateur


Copyright © 2013. Tous droits réservés.Dernière mise à jour le mercredi 23 octobre 2013